Prix d’installation d’une VMC double flux 2024

2500€ à 7500€ (pose comprise)
Prix moyens observés au niveau national.
prix moyen

2500€

7500€
Comparez le prix des chauffagistes autour de chez vous.
Recevoir mes devis
Une VMC double flux coûte entre 2500 et 7500 € avec l'installation, mais ce prix varie en fonction du type de VMC (autoréglable, hygroréglable, thermodynamique...) et de la taille de la maison

Quel est le prix d’une VMC double flux ?

Quel est l’intérêt d’installer une VMC double flux ?

La VMC double flux est un système de ventilation mécanique contrôlée dont le rôle est de renouveler l’air d’une maison tout en limitant les pertes de chaleur jusqu’à 90 %. Contrairement à la VMC simple flux, il n’y a pas d’entrées d’air au-dessus des fenêtres. L’intérêt d’installer une VMC double flux est de faire d’importantes économies d’énergie, puisque la VMC apporte de l’air neuf sans déperditions thermiques.

vmc double flux

De plus, grâce à son échangeur thermique, la VMC double flux récupère l’air chaud produit par les pièces humides de la maison (salle de bains, cuisine, buanderie…) et l’utilise pour chauffer l’air propre qu’elle fait entrer depuis l’extérieur, limitant ainsi l’utilisation du chauffage. Le prix moyen d’une VMC double flux oscille entre 2500 € et 7500 € pour une VMC double flux autoréglable ou hygroréglable, mais ce tarif peut monter jusqu’à 15000 € pour un système thermodynamique.

Type de VMC double fluxPrix moyen (pose comprise)
VMC double flux autoréglable2500 à 7200 €
VMC double flux hygroréglable2500 à 7500 €
VMC double flux thermodynamique8500 à 15000 €

Le prix de la VMC double flux dépend du volume du logement et de sa configuration, qui nécessite plus ou moins de temps d’installation. Pour la pose, il faut compter environ 1500 € pour une VMC auto ou hygroréglable et jusqu’à 4000 € pour un modèle thermodynamique.

Avantages et inconvénients d’une VMC double flux

Les avantages de la VMC double flux, notamment par rapport à la simple flux, sont nombreux :

  • Un confort supérieur dû à l’absence de courants d’air frais, puisque l’air injecté dans la maison est préchauffé par l’échangeur.
  • Des économies d’énergies plus importantes qu’avec la simple flux.
  • Un coût d’entretien relativement minime pour des performances importantes.

Pour autant, la VMC double flux a aussi quelques points faibles :

  • Le coût d’investissement est plus élevé pour la VMC simple flux, même s’il est rapidement amorti par les économies d’énergie réalisées.
  • L’installation est assez complexe et demande l’intervention d’un professionnel.
  • La maison doit se prêter à l’installation d’une VMC double flux, avec une isolation parfaite, voire une étanchéité à l’air pour un système thermodynamique.
  • L’appareil doit se trouver en volume isolé et peut donc empiéter sur la surface habitable. Les nuisances sonores sont aussi à prendre en compte.
gaine vmc double flux

Les différences entre les différents types de VMC

Il existe plusieurs modèles de VMC double flux et votre choix va dépendre de la maison que vous souhaitez équiper:

  • La VMC double flux autoréglable est le modèle le plus basique, qui fonctionne en permanence pour renouveler l’air du logement sans perte de chaleur. Elle est souvent vendue en kit et s’installe assez simplement.
  • La VMC double flux hygroréglable est plus perfectionnée et s’installe plutôt dans les logements peu énergivores comme les BBC, les maisons passives ou à énergie positive (Bepos). Elle ne fonctionne que lorsqu’il est nécessaire de renouveler l’air et ne consomme donc que très peu d’énergie.
  • La VMC double flux thermodynamique est une pompe à chaleur air/air qui s’installe plutôt dans les maisons passives ou à énergie positive (Bepos), car son fonctionnement nécessite un bâtiment étanche à l’air. Elle fonctionne en captant les calories dans l’air extrait afin de les injecter dans l’air aspiré pour réchauffer la maison.

Comment se passe l’installation d’une VMC double flux ?

Contrairement à la VMC simple flux, le système double flux doit être installé dans un volume isolé, soit dans le garage ou dans un local technique à l’intérieur du logement (il faudra alors penser à l’insonoriser suffisamment). La VMC double flux se compose d’un échangeur, d’un réseau de gaines pour extraire l’air vicié des pièces humides et d’un autre réseau de gaines pour apporter l’air frais dans les autres pièces.

Voici les étapes d’installation d’une VMC double flux par un professionnel dans une maison de 100 m² :

  1. L’échangeur est d’abord installé dans son local technique, desservi par un circuit électrique dédié de 16A maximum (2A suffisent) câblé en 1,5 mm² minimum.
  2. Les réseaux de gaines sont installés dans le plafond des pièces, avec une extension vers la toiture pour l’extraction et l’évacuation. Les gaines doivent être le plus possible horizontales et sans coudes afin de favoriser une bonne circulation de l’air en limitant la stagnation d’humidité propice aux moisissures. Ces réseaux sont reliés à l’échangeur.
  3. Dans chaque pièce, on installe des bouches de VMC, soit d’extraction dans les pièces humides, soit permettant d’injecter l’air frais dans les pièces principales. Les bouches d’extraction sont généralement plus grosses et certains modèles permettent de faire varier le débit d’air. 
prix vmc double flux

Que choisir entre la VMC (simple ou double flux), la VMI, la VMR ?

La VMC n’est pas la seule manière de ventiler votre logement. Il existe aussi la VMI (ventilation mécanique insufflée) et la VMR (ventilation mécanique répartie). Voici les caractéristiques de chacun de ces systèmes pour vous aider à choisir.

Type de ventilation mécaniqueFonctionnementPrix moyen (pose comprise)Avantages et inconvénients
VMC simple fluxExtrait l’air vicié des pièces pour le rejeter à l’extérieur.400 à 1700 €Peu chère à l’achat, mais énergivore à l’usage.
VMC double fluxUtilise les calories de l’air vicié intérieur pour préchauffer l’air injecté de l’extérieur.3500 à 5500 €Investissement plus important, mais permet des économies d’énergie.
VMIInsufflation de l’air depuis l’extérieur et expulsion de l’air vicié par surpression.400 à 3000 €Silencieuse et discrète, mais coûteux et assez énergivore (résistance électrique).
VMRVentilation non centralisée installée dans chaque pièce, sans gaines.100 à 500 €Installation facile, peu coûteuse en investissement et en fonctionnement. Intéressant pour compléter une VMC ou lorsque la VMC est impossible techniquement.

Sachez qu’en consultant un professionnel du chauffage et de la ventilation, vous aurez aussi des conseils personnalisés sur le système idéal en fonction de vos besoins et de la configuration de votre logement.

Faut-il s’équiper d’une VMC double flux si l’on a déjà une simple flux ?

Si votre maison est déjà équipée d’une VMC simple flux, vous vous demandez peut-être si cela vaut la peine d’investir dans un système double flux. La VMC double flux vous permettra de réduire jusqu’à 90 % les déperditions de chaleur, puisqu’elle ne nécessite pas d’entrées d’air au-dessus des fenêtres.

De plus, l’échangeur thermique de la VMC double flux préchauffe l’air frais injecté dans la maison, contrairement à la simple flux. Les besoins en chauffage sont donc moindres et la facture peut s’alléger de 270 € par an en moyenne. Vous obtiendrez également un air intérieur de bonne qualité grâce aux filtres de la VMC.

Cependant, pour investir dans une VMC double flux, votre logement devra être parfaitement isolé et permettre l’installation du réseau de gaines pour desservir chaque pièce. Il devra également, dans certains cas, être étanche à l’air pour éviter les fuites de chaleur.

Enfin, vous devez prendre en compte que le passage d’une VMC simple flux à une double flux nécessite quelques travaux. En effet, le cheminement des gaines n’est pas le même : la VMC simple flux ne dispose que de gaines d’évacuation de l’air vicié, il faut donc ajouter les gaines pour injecter l’air frais. Le bloc de VMC devra également bien entendu être changé.

vmc bouches

Exemples de devis

Voici 3 exemples de devis d’installation de VMC double flux pour vous donner une idée du budget à prévoir. Il est néanmoins nécessaire de faire réaliser des devis par plusieurs professionnels pour estimer précisément le coût pour votre logement.

  • Dans une maison toulousaine de 120 m² équipée de 2 salles de bain, la fourniture et l’installation d’une VMC double flux autoréglable a coûte 4950 €, installation comprise.
  • À Versailles, une famille fait construire une maison BBC et l’équipe d’une VMC double flux à haute performance pour un coût total de 6700 €, comprenant l’installation, l’échangeur, les gaines PEHD et les bouches.
  • À Aix-en-Provence, un installateur réalise l’implantation d’une VMC double flux hygroréglable dans un mas en rénovation de 150 m² pour un prix total de 5630 €.

Quelles sont les aides disponibles ?

L’installation d’une VMC double flux permet de solliciter des aides publiques, car ce système participe à faire des économies d’énergie. Pour en bénéficier et faire baisser le prix de votre VMC double flux, vous devez impérativement confier les travaux à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

  • MaPrimeRénov’ est distribuée par l’Anah (agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) et peut aller de 1500 à 3000 € selon vos ressources et votre localisation géographique. Elle remplace l’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • L’éco-PTZ est un prêt à taux zéro accessible sans conditions de revenus pour un montant maximum de 15 000 € sur 10 ans.
  • Le taux de TVA peut être réduit à 5,5% au lieu de 20 % si vous entreprenez l’installation de votre VMC double flux dans un logement achevé depuis plus de 2 ans.

Comment entretenir une VMC double flux ?

Comme tout appareil électromécanique, la VMC double flux doit être soigneusement entretenue pour conserver ses performances de manière durable. Ce n’est pas une obligation légale, mais cet entretien est recommandé de manière régulière. Ainsi, vous évitez que l’encrassement inévitable des gaines n’entraîne une surconsommation d’énergie par le moteur pour extraire et évacuer l’air.

Les procédures d’entretien recommandées par les professionnels sont les suivantes :

  • nettoyage des bouches d’aération et d’extraction au moins une fois par an
  • remplacement des filtres tous les 6 mois à 1 an (comptez 20 € par filtre, la VMC double flux en comportant généralement 2)
  • nettoyage de l’échangeur de la VMC tous les 2 à 3 ans
  • nettoyage des conduits et des gaines tous les 10 ans pour évacuer la poussière et l’humidité.

Le nettoyage des bouches peut s’effectuer soi-même, ainsi que le remplacement des filtres et le nettoyage de l’échangeur. L’entretien peut aussi être effectué par un professionnel moyennant un coût de 150 à 300 € incluant les filtres. Certaines entreprises proposent aussi des contrats de maintenance.

faire une estimation
Ne partez pas tout de suite!
Comparez le prix des chauffagistes près de chez vous !
Gratuit et sans engagement
Non merci, j'ai déjà trouvé un chauffagiste au meilleur prix.
Fermer