Climatiser, oui mais à quel prix ? Combien coûte 1h de climatisation ? Votre climatiseur est-il énergivore ? Comment calculer la consommation électrique de votre clim ? Combien pouvez-vous économiser sur votre chauffage ? Dans ce guide de la consommation climatisation, l’équipe de Clim-Reversible.fr vous apporte toutes les informations pour bien comprendre combien va vous coûter votre climatisation réversible.

Consommation climatisation : pour bien comprendre

Qu’est-ce qu’un kWh ?

Le kWh, pour (kilowatt-heure) est une unité utilisée dans le domaine de l’énergie. Il désigne la quantité de kilowatts consommés en une heure. Cette unité est utilisée pour définir la consommation de la plupart des appareils électriques, de l’électroménager aux appareils électroniques, en passant divers autres appareils comme les climatiseurs. À savoir que 1 kWh est égal à 3,6 mégajoules (cela peut vous paraître compliqué, mais c’est utile pour bien comprendre ce que votre climatisation va consommer pendant des années.

Quelle classe énergétique choisir ?

L’étiquette de classe énergétique indique l’efficacité énergétique d’un climatiseur, c’est-à-dire s’il est plutôt énergivore ou plutôt économe. Il exprime la puissance dégagée par rapport à la consommation, en kwh/an.

Cette classe va de A+++ (appareil très économe) à G (appareil très énergivore) :

  • A+++ : ≥ 8,5
  • A++ : ≥ 6,1
  • A+ : ≥ 5,6
  • A : ≥ 5,1
  • B : ≥ 4,6
  • C : ≥ 4,1
  • D : ≥ 3,6
  • E : ≥ 3,1
  • F : ≥ 2,6
  • G : < 2,6

Plus la notation de l’appareil est proche de A+++, mieux c’est. L’appareil sera alors plus économe en énergie. En revanche, l’appareil coûtera plus cher à l’achat. Plus la climatisation tourne longtemps et régulièrement et plus il faut choisir un modèle proche de A+++.

Pour calculer le coût électrique de votre climatiseur, prenez la puissance du compresseur que vous multipliez par le nombre d’heures pendant lesquelles l’appareil est en fonctionnement. Multipliez ensuite cette valeur par le coût du kWh.

Comment calculer la consommation d’une clim ?

La consommation d’une climatisation se calcule en réalisant le produit de sa consommation en kWh, par le nombre d’heures pendant lesquelles elle est en route et par le prix du kWh moyen. Concernant la consommation en kWh il faut prendre en compte la consommation électrique du compresseur et non celle de la climatisation en elle-même.

Exemple de consommation climatisation : Prenons l’exemple d’un compresseur ayant une consommation électrique de 10 kW. Si la climatisation tourne pendant 1 000 heures (41 jours non-stop), et que le prix moyen du kWh s’élève à 10 centimes d’euros, alors on obtient un coût de : 10 x 1000 x 0,10 = 1000 euros par an. À ce coût, il faut ajouter la consommation des appareils auxiliaire (pompes, ventilateurs) qui représente environ 15 % de consommation supplémentaire, soit un total de : 1000 x 1,15 = 1150 euros par an.

Quelle consommation pour votre clim ?

Lorsque l’on achète une climatisation classique ou une climatisation réversible, on s’attarde souvent beaucoup sur le prix de la climatisation. Pourtant, le budget et le prix consommation climatisation devrait aussi être intégré afin d’avoir une estimation sur le long terme.

Les critères qui influencent la consommation de votre climatisation

La consommation réelle d’une climatisation dépend de plusieurs paramètres :

  • Le type de climatisation : climatisation split, mono split, multi split.
  • La puissance de la clim : plus une clim est puissante et plus elle est capable de produire une forte quantité d’énergie (froid et chaud pour la climatisation réversible). Cependant, une puissance élevée peut également indiquer que le climatiseur aura besoin de consommer plus d’énergie pour fonctionner.
  • La classe énergétique : celle-ci est indispensable pour faire le lien entre la puissance de la clim et la quantité d’énergie nécessaire pour son fonctionnement. Elle désigne le rapport en la puissance de la clim et sa consommation. Plus ce rapport est élevé et plus l’appareil est économe.
  • Le réglage de la température : plus la différence entre la température intérieure souhaitée et la température extérieure est élevée et plus la clim va consommer de l’énergie pour atteindre cette température souhaitée. Il est important de bien régler la température en prenant en compte cette différence.
  • Le temps d’utilisation : plus la climatisation tourne longtemps et régulièrement et plus elle va consommer de l’énergie, plus la facture sera élevée. Néanmoins, il est parfois préférable de laisser la clim tourner un peu plus longtemps que de l’éteindre et l’allumer sans arrêt, car comme beaucoup d’appareils, le démarrage consomme beaucoup d’énergie (la technologie Inverter permet de combler cela
  • Les fonctionnalités de la clim : il existe différents types de climatisations. Aujourd’hui, la solution Inverter est de plus en plus répandue. Dans ce cas, le climatiseur régule automatiquement sa vitesse et sa puissance en fonction de la température ambiante. La clim est toujours en fonctionnement, évitant d’avoir à la redémarrer. Cette solution permet de réaliser des économies d’énergie. De même, beaucoup de climatiseurs sont réversibles, c’est-à-dire qu’ils permettent également de chauffer. En hiver, la clim se transforme donc en chauffage supplémentaire.

Consommation climatisation par heure

Comme nous l’avons indiqué précédemment, la consommation d’une climatisation dépend de la puissance électrique nécessaire à son compresseur, du nombre d’heures de fonctionnement, du coût du kWh et en pensant à ajouter environ 15 % de coût supplémentaire lié à la consommation électrique des auxiliaires (pompes, ventilateurs).

Plus le compresseur a besoin de puissance et plus le tarif sera élevé. De même, la consommation dépend également de votre fournisseur électrique.

Exemples de consommation climatisation par heure en plein été :

Puissance compresseurConsommation horaire (0,135 € le kWh)Consommation journée (4 heures)Consommation mois (31 jours)Consommation journée (7 heures)Consommation mois (31 jours)
1 500 W0,23 €0,92 €28,52 €1,61 €49,91 €
2 500 W0,39 €1,56 €48,36 €2,73 €84,63 €
4 000 W0,62 €2,48 €76,88 €4,34 €134,54 €

 

Cependant, avec un système adaptant sa puissance en fonction de la température ambiante et qui se met automatiquement en veille lorsque la température souhaitée est atteinte, il faut revoir ces coûts de consommation à la baisse.

Consommation climatisation par m2

La consommation de la climatisation dépend directement de la surface à rafraîchir. Plus celle-ci est grande et plus la clim doit tourner longtemps.

Exemple de consommation climatisation par m2 : en moyenne, pour rafraîchir un m2 avec une hauteur de plafond de 2,50m, il vous faudra une puissance de 100 W.

Considérons un coût horaire de 0,135 euro, on obtient :

SurfaceCoût / heure
Coût / jour (4 heures)Coût / mois
30m20,40 €1,62 €50,22 €
60m20,81 €3,24 €100,44 €
100m21,35 €5,40 €167,40 €

 

Attention, ces chiffres ne sont que des estimations. De nombreux autres paramètres entre en jeu comme la classe énergétique de la clim, la qualité de l’isolation du logement, la capacité de la climatisation à se régler automatiquement.

Faire un bilan thermique par un pro

Pourquoi faire un bilan thermique ?

Le bilan thermique d’un logement consiste à évaluer la situation énergétique du logement et plus précisément ses faiblesses. Il repose sur deux critères principaux :

  • Le système de chauffage de la maison
  • La qualité d’isolation de la maison

D’autres critères vont également être pris en compte comme l’exposition, la localisation, l’altitude. Une fois le bilan effectué par un professionnel, ce dernier va éventuellement émettre des propositions afin d’améliorer les performances énergétiques du logement.

Le bilan thermique est plus poussé que le DPE (diagnostic de performance énergétique), même si, très souvent, ce dernier est compris dans le bilan. Il permet de classer le logement selon sa consommation en kWh/m2/an :

  • A : <50
  • B : 51 à 90
  • C : 91 à 150
  • D : 151 à 230
  • E : 231 à 330
  • F : 331 à 451
  • G : >451

Grâce au bilan thermique, vous allez pouvoir évaluer si des travaux sont nécessaires ou non afin que votre logement soit plus performant énergétiquement et pour réduire votre facture d’énergie. De plus, le bilan énergétique permet également de choisir la climatisation la plus adaptée.

Comment faire faire son bilan thermique ?

Pour qu’il soit valable, le bilan thermique doit obligatoirement être réalisé par un professionnel agréé. Plusieurs professionnels peuvent réaliser ce type de bilan : bureau d’étude, frigoriste, fournisseur d’énergie, fabricant.

Nous vous conseillons de choisir la solution du bureau d’étude totalement indépendant. Le prix varie selon le professionnel et en fonction du bilan effectué.

Comment faire des économies sur sa conso clim ?

Comment utiliser son climatiseur de manière optimale ?

Si vous ne voulez pas que votre facture d’énergie explose, vous devez veiller à utiliser la climatisation de façon optimale. Nous avons rassemblé quelques conseils pour vous faire économiser sur votre facture d’électricité :

  • Le premier conseil est d’enclencher le climatiseur en été quand la température extérieure dépasse les 30°C. Il existe d’autres façons de rafraîchir un logement : créer des courants d’air, baisser les stores. Ouvrez grand les fenêtres le matin et le soir quand la température extérieure s’est rafraîchie.
  • Réglez la clim de façon à ce que l’écart entre la température intérieure et la température extérieure ne soit pas trop élevé : 8°C maximum en moyenne, sauf en cas de forte canicule. Pensez à enclencher la clim à un moment stratégique de la journée : de 12h à 16h. Lorsque la clim est en marche, fermez les fenêtres et les portes et baissez les stores.
  • Entretenez régulièrement la clim en nettoyant les filtres afin qu’elle conserve sa capacité de fonctionnement optimale. Un entretien annuel réalisé par un professionnel est obligatoire.
  • L’installation du climatiseur joue également un rôle. Privilégiez un endroit dégagé, sans obstacle et éloigné d’une source de chaleur et d’une ouverture. Pour le condensateur extérieur, installez-le à l’ombre et à l’abri du vent.

Combien pouvez-vous économiser sur le chauffage ?

En choisissant une climatisation réversible, celle-ci va compléter votre système de chauffage en hiver. En effet, la climatisation réversible permet de refroidir l’air en été et de réchauffer l’air en hiver.

Dans la plupart des cas, la climatisation réversible sert plutôt de chauffage complémentaire à l’image d’un chauffage d’appoint. Néanmoins, il est possible de chauffer entièrement son logement à l’aide d’une climatisation réversible. Concernant la consommation climatisation reversible, l’efficacité d’un climatiseur réversible dépend de sa classe énergétique. Plus il a une notation proche de A+++ et plus il est économe.

Prenons l’exemple d’une clim A+, c’est-à-dire dont le rapport puissance en mode chaud par la consommation est supérieure ou égal à 4. Ce qui signifie que pour produire 4 kWh, le climatiseur consomme 1 kWh maximum. En moyenne, un tel climatiseur est :

  • 40 % plus économe qu’un chauffage au gaz naturel
  • 45 % plus économe qu’un chauffage au fioul
  • 70 % plus économe qu’un chauffage au gaz propane
  • 75 % plus économe qu’un chauffage à l’électricité

Si vous souhaitez véritablement faire des économies sur la consommation climatisation reversible, vous pouvez aussi vous renseigner sur la climatisation monobloc. Davantage utilisée comme une climatisation d’appoint, elle est moins puissance et donc moins gourmande en énergie.

Consommation climatisation réversible : à quel budget s’attendre ?
3.1 / 5 (32 votes)